ÉDITION 2017: HAPPY WORLD

BARBASTRO OUVERT

MONDE HEUREUX

Sa vie est un mégaboutier, il n'a pas besoin de la cacher. Et maintenant minou, maintenant le coucher du soleil, des jours de bonheur éternel passent. Il soupçonne que le monde tourne en fait dans l'autre sens. Bien qu'il ne veuille pas être un trouble-fête, avec la beauté de l'amour, surtout dans une boîte à lunch.

Malgré cela, il aime certaines physionomies, ce petit gâteau, le soleil qui brille et la solitude par choix, pour qu'il puisse trouver sa place ici. Et si vous n'aimez rien de tout cela, ce sera aussi votre maison. Ce n'est pas une question de discrimination: parfois, regarder des photos permet de savoir ce que l'on a à l'intérieur. D'autres ne font que communiquer, bien que nous ne sachions pas quoi. Depuis qu'il est devenu obligatoire de sourire sur les photos, le bonheur est devenu tellement imminent qu'on reste sérieux sur la photo et se retrouve dans le donjon.

Pourquoi un monde heureux? Eh bien, nous ne savons pas. Si nous savions, il n'y aurait pas de livres, pas de photographies, pas de rhum, pas de cordes dans les chevrons. Si vous voulez des réponses, regardez dans le google. Ici, nous n'avons que des questions.

Texte: ANTONIO LACHÓS
Photo de l'affiche: JONÁS REVILLA

X